Comment entretenir un jardin pour l’hiver ?

Lorsque les températures baissent et que l'hiver approche, il y a toujours des choses à faire au jardin : protéger les plantes du gel, préparer le sol à l'hiver, renforcer l'isolation des serres ... Voici toutes les étapes, conseils et astuces pour bien préparer votre jardin à la saison froide.

 Le jardin en hiver :

 

Jardin en hiver

1 – Préparer et protéger le sol pour l’hiver

  • Préparer le sol de son jardin en hiver

Pour faciliter la préparation du sol, commencer par enlever les mauvaises herbes du jardin et du potager. Le désherbeur thermique Bio est un appareil très efficace pour éliminer la pousse des herbes indésirables. En plus de faciliter le désherbage, il vous permet d’économiser de l’énergie.

Ensuite, pensez à aérer et bêcher la terre destiné à accueillir les cultures printanières ou hivernales. Pour obtenir de bonnes récoltes, il est très important de nourrir le sol avec des engrais bio.

 

  • Protéger le sol avec du paillage

Pour retrouver vos cultures en pleine forme à la saison printanière, protéger le sol avec du paillage. Ajoutez-en sur le pieds des massifs et du potager.

En plus de protéger le sol, le paillage l’enrichit. Pour que le sol bénéficie d’une bonne protection, appliquer une couche de paillage d’environ 15 cm d’épaisseur.

Le paillage peut être minéral, végétal et synthétique. Il en existe différents types : paillage avec des copeaux de bois, des écorces de pin, des paillettes de lin ou de chanvre, de la pouzzolane, graviers, ardoise …

La toile de paillage est une autre alternative pour éviter le désherbage et favoriser la pousse des végétaux. Perméable à l’eau et à l’air, la toile de paillage protège le sol en hiver.

Sur le même thème, découvrez : comment poser une toile de paillage ?

 

2 – Renforcer l’isolation des serres

Serre en bois, serre en verre ou en polycarbonate … lorsqu’il fait froid la température baisse, ce qui risque de stopper le développement de certains végétaux. Pour éviter la déperdition de chaleur sous une serre, ajoutez des plaques de polystyrène, en polycarbonate ou du plastique à bulles contre les vitres de la serre. Cela va permettre de renforcer la protection de la serre contre le froid.

En hiver le taux d’humidité est souvent très élevé sous la serre ce qui risque d’apporter des maladies aux plantes. Pour éviter le développement de bactéries et de champignons sous la serre, pensez à ouvrir les lucarnes en journée, de façon à aérer et réguler la température à l’intérieur de la serre.

Pour plus d’informations à ce sujet, découvrez comment bien préparer une serre de jardin pour l’hiver ?

 

3 – Continuer à cultiver le jardin en hiver

Cultiver l’hiver permet d’éviter que le sol gel et qu’il s’appauvrisse. En récoltant des légumes l’hiver, la terre conserve ses éléments nutritifs et est prête pour accueillir les nouvelles semis printanières !

Ainsi pour débuter les cultures, commencez par couvrir le sol en ajoutant une couche de paillis épais. Pensez également à butter les légumes en pleine terre, en ajoutant un niveau de terre autour des tiges afin de former une butte.

Plantes aromatiques qui poussent au jardin en hiver

Thym
Le thym

Sauge herbes aromatiques qui pousse au jardin en hiverLa sauge

Persil
Le persil

Romarin
Le romarin

Exemples de légumes à récolter au jardin en hiver

Poireaux
Poireau

CarottesCarotte

Topinambour
Topinambour

Laitue
Laitue

Les fleurs qui poussent au jardin en hiver

Fougère

Fougère

Cyclamen

Cyclamen

Jasmin au jardin en hiver

Jasmin d’hiver

Primevère

Primevère

Arbustes qui fleurissent au jardin l’hiver

Mahonia

Mahonia

Hamamélis

Hamamélis

Camélia

Camélia

Chèvrefeuille

Chèvrefeuille

 

4 – Le voile d’hivernage pour protéger son jardin en hiver

  • À quoi sert ça sert ?

Le voile d’hivernage s’utilise pour protéger les plantes en pot, les arbustes et les jardinières du froid. En cas de gel ou de pluie, il est idéal pour abriter les plantes fragiles, les arbustes avec des bourgeons et les semis précoces.

Léger et perméable à l’eau, le voile d’hivernage laisse passer la lumière pour éviter que les végétaux se déshydratent. Il est aussi très résistant aux intempéries et laisse passer l’air pour faire respirer la plante.

Le voile d’hivernage permet aussi de protéger les semis, fruits et légumes de l’attaque des oiseaux ou de certains parasites.

Conseil : pendant la période hivernale, nous vous conseillons de déplacer les plantes en pots vers un mur isolé de la maison. À cet endroit, la plante bénéficiera de la chaleur rediffusée par la pièce. De plus, cela permettra d’abriter les arbustes face aux vents.

Le voile de protection se retire en mars et avril, lorsque les températures sont plus douces. En revanche, en cas de gel tardif ou les Saints de glaces, pensez à remettre le voile de protection.

 

  • Le voile d’hivernage pour favoriser la croissance des plantes

Le voile d’hivernage ou voile de forçage est très utile pour accélérer la croissance des semis. Il apporte un léger effet de serre ce qui permet de gagner quelques degrés sous le voile et de favoriser la pousse des végétaux.

Le voile d’hivernage est très pratique et peut aussi être posé sur un potager pour protéger les légumes.

 

  • Les modèles de voile d’hivernage

Il existe plusieurs types de voile d’hivernage pour adapter au mieux les dimensions de la toile à celle de la taille de l’arbuste ou de la plante en pot à abriter.

Ainsi, vous pouvez choisir entre une housse d’hivernage prête et prédécoupée ou pour un voile d’hivernage en rouleau. Celui-ci s’ajuste aux dimensions de l’arbuste, puisqu’il se coupe à longueur souhaitée.

Parmi notre gamme de voile et protection hivernage, vous trouverez le nécessaire pour protéger vos arbres fruitiers, un citronnier, un pêcher, un olivier ou un palmier.

Ce que vous retrouverez parmi notre : voiles d’hivernage avec zip de fermeture, housse d’hivernage en toile de jute, housse d’hivernage balconnière avec zip …

 

  • Comment choisir un voile d’hivernage ?

La housse d’hivernage est un film de couleur blanc, en polypropylène dont la densité varie de 30 g/m² à 230 g/m².

Si vous souhaitez une protection qui se fond naturellement dans l’environnement, préférez un voile d’hivernage en toile de jute. Écologique et biodégradable, cette protection d’hivernage est très discrète.

Les housses d’hivernage ont des grammages très différents. En général, plus le voile d’hivernage est épais, plus il est résistant à l’usure et au déchirement.

 

  • Installer un voile d’hivernage 

À l’arrivée du froid et des températures en baissent, positionner le voile entièrement sur la plante. Veillez à bien tendre la housse d’hivernage afin qu’aucun creux ne se forme, là où la neige pourrait s’acculer. Cela risquerait de casser l’arbuste ou de l’abimer.

Le voile d’hivernage doit être correctement installé sur la plante et bien tendu, de manière à ce que le film de protection ne se déchire pas avec le vent. Le voile d’hivernage s’installe et s’enlève facilement. Au cas où les dimensions nécessitent un ajustement, le voile d’hivernage est facile à découper en cas de besoin.

Pour poser le voile d’hivernage sur une plante en pot, il faut bien ficeler la toile à la base du pot. Positionnée tout autour de la plante, la toile d’hivernage permet de protéger les racines et le pot, afin d’éviter qu’il se détériore puis se brise à cause du froid.

Astuce : l’isolation est meilleure quand le voile ne touche pas le feuillage. Pour ne pas endommager vos cultures, utilisez une structure en bois ou du grillage puis poser le toile dessus. Pour maintenir le voilage, fixer la toile d’hivernage sur les extrémités à l’aide de pierres, de planches ou de briques.

Le voile d’hivernage est plus efficace lorsqu’il est tendu à 5 cm au-dessus des feuilles plutôt que simplement posé sur la plante. En effet, en cas de froid les parties de la plante en contact avec le voile risquent de geler. D’où l’utilité d’apposer un grillage entre la plante et le voile d’hivernage.

Pour renforcer le pouvoir isolant et éviter les chocs de températures, il est possible d’ajouter une double épaisseur pour apporter une meilleure protection à l’arbuste.

 

  • Entretenir un voile d’hivernage

Pour que le végétal soit en bonne santé, il est recommandé d’ouvrir le voile de protection pendant les journées ensoleillées puis de le refermer. Cela permettra aussi d’obtenir une bonne aération sous la toile d’hivernage et d’améliorer la croissance des plantes.

Votre plante ayant besoin d’eau pour survivre, n’hésitez pas à contrôler régulièrement le niveau d’humidité du terreau. Si ce dernier est sec, arroser la plante.

 

5 – Désinfecter et nettoyer les outils de travail

Pour éviter la propagation des maladies, désinfecter vos outils de coupe avant leur réutilisation au printemps ou après chaque intervention sur des plantes malades.

Commencer par enlever le surplus de terre sur les outils, puis utilisez du savon noir pour les nettoyer.

Ensuite nourrissez les manches en bois avec de l’huile.

Pour ce faire, utilisez de l’alcool à 90° puis frottez les lames des outils pour éliminer toute forme de virus, bactéries et champignons.

Pour éviter de blesser les végétaux, aiguisez les lames de vos outils. Cela permettra d’obtenir une coupe nette et propre avec le sécateur. Nettoyer ensuite à l’aide d’un chiffon imbibé d’alcool à bruler. Au besoin, ajouter un produit dégrippant pour protéger le métal de la rouille.

 

 


 

🌱 Pour en savoir plus, découvrez : que planter au jardin en novembre et que faire au jardin au mois de décembre.

Les produits vus dans l'article

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *