Comment bien récupérer l’eau de pluie ?

L’eau devient une ressource de plus en plus précieuse et de plus en plus chère. Cependant, elle est indispensable pour tout jardinier pour obtenir un beau potager. La solution idéale est alors de récupérer l’eau de pluie pour réaliser des économies et faire un geste pour la planète. Voici tous nos conseils sur l'utilisation d'un récupérateur d'eau de pluie.

Récupérer l’eau de pluie : pourquoi ?

Réalisez des économies en récupérant l’eau de pluie. Prenons un exemple. Avec un toit de 200m², vous pourrez économiser jusqu’à 200€ par an, pour un jardin de 200m², selon la région dans laquelle vous habitez.
En plus de réaliser des économies, vous feriez un geste pour la planète. En effet, en récupérant l’eau de pluie, vous ne puiserez pas dans les nappes phréatiques ou les réserves d’eau potable.
Economique et écologique, sachez également que l’eau de pluie est une eau douce, avec une faible minéralisation et un pH légèrement acide. Cette légère acidité est appréciée par les fleurs et légumes, qui n’en seront que plus beaux ! De plus, l’eau de pluie n’est pas traitée, ni chlorée et n’est pas porteuse de calcaire.

Quantité d’eau de pluie récupérée

Selon la région dans laquelle vous habitez, vous pourrez récupérer jusqu’à 600 litres d’eau de pluie par mètre carré de toiture chaque année. Pour calculer le volume d’eau que vous pourriez récupérer, c’est simple : multipliez la surface au sol de votre maison par la pluviosité (en mètre). Enlevez 10% du résultat obtenu, qui correspondent aux pertes dues à l’évaporation. Prenons un exemple. Si votre maison a une surface au sol de 100m² et qu’il tombe en moyenne 0,75m d’eau dans votre région par an, vous récupérerez 67,5 m3 d’eau : 100 x 0,75 = 75m3. On soustrait 10%, ce qui donne : 75 m3 – 10% = 67,5 m3.
Vous pourrez donc récupérer environ 67,5 m3 d’eaux pluviales par an avec une maison de 100m².

Bien choisir son récupérateur d’eau selon ses besoins

Vous souhaitez récupérer l’eau de pluie et ainsi acheter un récupérateur d’eau, mais vous ne savez pas quelle contenance de cuve choisir ?

  • Arroser un jardin ou potager de moins de 50m² : 150 à 500 litres
  • Arroser un jardin ou potager de moins de 100m² : 500 à 1500 litres
  • Arroser un jardin ou laver la voiture : 1500 à 3000 litres
  • Arroser le jardin, laver la voiture, remplir un bassin : 3000 à 5000 litres
  • Arroser le jardin et autres usages domestiques : 6000 à 9000 litres

Il existe également des réservoirs équipés de bac à plantes, pour apporter une touche florale à votre décoration. Ils sont percés afin d’éviter que l’eau ne stagne. Le géotextile livré avec le récupérateur empêche les impuretés de pénétrer dans la cuve.

récupérateur d'eau de pluie avec bac à fleurs

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Le récupérateur d’eau de pluie permet de réceptionner et stocker les eaux pluviales. La pluie qui tombe sur le toit de la maison est canalisée par les gouttières, qui sont reliées directement à la cuve, grâce à un collecteur d’eau. Nous proposons des collecteurs d’eau filtrant, qui préservent l’eau des salissures du toit, telles que les feuilles, brindilles, ou encore les insectes.

Avec la position « été/hiver », en hiver, vous pourrez retirer l’écope du collier et fermer l’orifice avec la vanne du robinet.

Pour que les feuilles ne bouchent ni la gouttière, ni le tube de descente, vous pouvez poser un filet de gouttière universel, s’adaptant sur tous types de gouttières, simple et rapide d’installation.

Récupérateur d’eau de pluie : comment l’installer ?

L’installation d’un récupérateur d’eau est facile et rapide. Bien évidemment, il faut le mettre à proximité d’une descente d’eaux pluviales. Afin de prolonger la durabilité de la cuve, il est fortement conseillé d’utiliser un collecteur. Privilégiez un collecteur d’eau filtrant, ou à défaut, optez pour un filet de gouttière pour obtenir une eau plus propre. Il est conseillé également de couvrir la cuve pour éviter la formation d’algues et la prolifération de micro-organismes ou d’insectes.
Disposez votre collecteur d’eau de pluie sur une surface plane et solide, à l’abri des arbres.
Surélevez la cuve légèrement ou utilisez un support pour pouvoir poser l’arrosoir à remplir.
Pensez à vidanger la cuve avant que l’hiver ne s’installe, afin de ne pas l’endommager. Et évitez de la laisser dehors si possible. La plupart de nos produits possèdent une ouverture en bas du réservoir afin de permettre la vidange totale.Vous souhaitez stocker une grande quantité d’eau de pluie sans que cela ne prenne trop de place ? Alors optez pour un récupérateur d’eau à enterrer. Les kits de récupération d’eau de pluie enterrés se mettent en place simplement et rapidement dans une fosse peu profonde, grâce à leur faible hauteur. Ils sont prévus pour supporter jusqu’à 2,2 tonnes.

récupérateur d'eau à enterrer

Vous pouvez également installer une pompe de surface, reliée à votre cuve, qui permettra d’acheminer l’eau directement dans votre jardin, sans effort !

Retrouvez tous nos récupérateurs d’eau de pluie ainsi que leurs accessoires, pour allier économies et écologie !
N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’un conseil.

Les produits vus dans l'article

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Vu le prix de l’eau, ça devient presque indispensable maintenant de récupérer son eau de pluie ! Merci pr les conseils

  2. […] Si vous souhaitez faire des économies d’eau dès cet été, il faut commencer à penser à l’installation d’une cuve à enterrer pour récupérer l’eau de pluie de vos toitures. C’est un projet conséquent qui doit être réfléchie. Vous trouverez tous nos conseils dans notre article conseil. […]

Ce site utilise des cookies
En poursuivant votre navigation sur le site, vous donnez votre consentement pour le dépôt des cookies visant à assurer les fonctionnalités du site, personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site, opérer le partage des réseaux sociaux, effectuer des mesures d’audience et vous proposer des offres adaptées.